Rétrospectives

1/6

- 256 avant notre ère à 1900

 

 

    

Héritier des projections d'ombres de silhouettes sur écrans de fumée par les Chinois, et des lanternes magiques des XVIIème au XXème siècles, le cinéma est issu de la rencontre d'une technique mise au point en 1894 par les frères Auguste et Louis Lumière et d'un art consacré 2 ans plus tard par l'illusionniste français Georges Méliès.

Rétrospective (- 256 avant notre ère à 1900)

 

Dès 256 avant notre ère, les Chinois projetaient déjà des ombres de silhouettes sur des écrans de fumée, d’où le nom “Ombres Chinoises“. Ce n'est qu'en 1664 que, pour la première fois au monde, un appareil fut spécialement conçu par l'Anglais KIRCHER, pour projeter des plaques de verre peintes à la main. Il fut baptisé "lanterne magique" car la source lumineuse provenait d’une lanterne traditionnelle d’éclairage et parce que, pour les quelques spectateurs de l'époque, ce phénomène était tout simplement... magique. C'est l'ère du "pré- cinéma" qui commence.

 

Il fallut attendre plus de 70 ans pour introduire le mouvement dans la lanterne, grâce à Peter VAN MUSSCHENBROEK qui conçut en 1736 des plaques "animées" par la superposition de deux plaques en verre mobiles et 1760 pour que l'abbé NOLLET annonce "l'illusion du mouvement" grâce à sa toupie éblouissante.

Ce n'était pas encore du "cinéma", les images étant des dessins, mais deux ans plus tôt, en 1878, MUYBRIDGE réussit à photographier les mouvements d'un cheval au galop par une succession d'appareils photographiques se déclenchant au passage du cheval, les sabots de celui-ci coupant une ficelle servant de déclencheur pour chaque appareil.

 

On se rapproche à grands pas du "cinématographe" par l'association des inventions de REYNAUD et de MUYBRIDGE.

L'année 1800 consacra, quant à elle, VOLTA qui inventa la pile électrique. Un siècle après les plaques animées, Joseph PLATEAU inventa le phénakistiscope, composé de deux disques cartonnés, l'un représentant une succession de mouvements décomposés, l'autre étant seulement pourvu de fentes horizontales à égale distance les unes des autres.

 

Le mouvement rotatif combiné et simultané des deux disques permettait pour la première fois au monde d'obtenir une image animée.

 

Nous sommes en 1832. A partir de cette date, les découvertes et inventions vont se succéder de plus en plus rapidement.

     

Après MAREY en 1881 et son célèbre fusil photographique, FRIESE GREENE et EVANS construisirent en 1889 une caméra susceptible de prendre 3.000 images stéréoscopiques à raison de 10 par seconde.

 

Cette même année, MAREY mit sur pied le "Chronophotographe" à pellicule, première caméra au monde et surtout premier pas important vers le cinéma.

  • facebook-square
  • Twitter Square

© 2015 par Martial Dassonville

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now